Un miroir pour 3 visages
Brobeck Jean-Paul


.
Quand nous étions tout petits,
Quand nous ne savions rien de la Vie,
Ce sont tes mains qui nous appris
Les gestes de la Vie.

Quand nous étions gosses,
Quand nous rentrions aves des bosses,
Ce sont tes mains
Qui calmaient nos chagrins.

Quand nous avions appris
A lire et à écrire,
Ce sont tes mains
Qui dessinaient nos sourires.

Quand j’ai déposé dans tes mains,
L’enfant vie de ma vie,
Ce sont tes mains
Qui ont recueilli la Vie.

Et maintenant,
Les mains ridées, les cheveux blancs,
Tu reposes sur les draps blancs,
Laisse-moi te dire que je t’aime, Maman.

retour sommaire
retour galerie
Les photographies, reportages, textes et poemes sont la propriété intellectuelle de Jean-Paul Brobeck et ne peuvent être utilisés qu'avec l'autorisation écrite de l'auteur.

http://www.xiti.com