Brobeck Jean-Paul - Un miroir pour trois visages

Chaque jour,

Chaque jour qui passe
Emporte une partie de moi.
Chaque jour qui passe
M’éloigne de moi.

Mon corps m’échappe petit à petit,
Voici l’automne; l’été est bien fini.
Que reste-il de l’homme que j’ai cru être ?
Faut-il maintenant faire semblant, paraître ?
Et tout ce temps
L’ai-je bien utilisé ?
Mes forces, ne les ai-je pas bradées ?

Le temps s’enfuit inexorablement
Que reste-il maintenant ?
Aurais-je assez de temps pour réaliser
Tout ce à quoi j’ai si souvent rêvé ?
Ai-je encore le droit de prononcer le verbe aimer ?

Chaque jour qui passe
Me rapproche de la fin.
Dis-moi ce qui se passe
Dis-moi pourquoi je rêve encore de demain.
Les photographies, reportages, textes et poemes sont la propriété intellectuelle de Jean-Paul Brobeck et ne peuvent être utilisés qu'avec l'autorisation écrite de l'auteur.