Brobeck Jean-Paul - Un miroir pour trois visages



Etranger

Quand la foule hurle et crie,
Quand les gens s’amusent et rient,

Je me sens étranger.

Quand la masse applaudit,
Quand le peuple trépigne, ravi

Je me sens étranger.

Quand la houle humaine,
Brusquement se déchaîne,

Je me sens étranger.

Alors, je rentre au fond de moi.
Dans mon pays, je suis le roi.
Et je voudrais t’emmener
Loin, loin, pour mieux t’aimer.

Les photographies, reportages, textes et poemes sont la propriété intellectuelle de Jean-Paul Brobeck et ne peuvent être utilisés qu'avec l'autorisation écrite de l'auteur.