Brobeck Jean-Paul - Un miroir pour trois visages

L’enfant qui pleure.

J’ai vu pleurer un enfant,
Il avait un gros chagrin.
J’ai vu pleurer un enfant,
Je lui ai tendu la main.

Petit homme vient,
Raconte-moi ton coeur.
Petit homme vient,
Je veux te rendre le bonheur.

Mais il faudrait
Que cessent les guerres,
Que les armes se taisent enfin.
Mais il faudrait
Que les pères,
Enfin se donnent la main.

Pour que sèchent les pleurs
De tous les enfants,
Et que le bonheur
Fleurisse, en un éternel printemps.
Les photographies, reportages, textes et poemes sont la propriété intellectuelle de Jean-Paul Brobeck et ne peuvent être utilisés qu'avec l'autorisation écrite de l'auteur.